loading...

La nature en ville

Pieter Jan Mattan

  • DESIGN
  • SAVOIR-FAIRE

Ce Belge, aujourd’hui New-Yorkais d’adoption, profite pleinement du souffle de vitalité de sa maison. S’épanouissant au sein de la jungle urbaine, son espace est une version sans artifice de lui-même, en évolution permanente.

Lorsque le soleil brille à Tribeca, vous avez de très grandes chances de trouver Pieter Jan Mattan niché près de sa fenêtre, entouré des plantes vertes de son loft. Ce moment paisible reste figé dans l’éternité tandis que le reste de New York poursuit ses activités de hub créatif et culturel. Intimidante pour certains, l’énergie exprimée par la ville semble stimuler les êtres créatifs qui y vivent. Perché dans l’un des plus anciens quartiers résidentiels de la ville, PJ est l’un de ces individus. D’une personnalité authentique et amicale, son caractère affable résonne dans toute la maison. Son loft remplit de nombreuses fonctions : espace de travail, coin détente et lieu de rassemblement. Envoûté par New York, PJ y vit en tant que directeur artistique depuis 2011, loin de sa Belgique natale. Son travail forme un panorama en perpétuelle évolution, combinant des opportunités diverses et variées au sein de différents secteurs d’activité, PJ doit donc être en mesure de s’adapter rapidement afin de trouver un équilibre. Cet équilibre se retrouve également chez lui, où il contrebalance la trame urbaine par des touches de nature. L’endroit est délibérément sauvage. Il témoigne des expériences vécues par son propriétaire et célèbre les personnes qui y vivent.

Comme un concours de circonstances

« Ma maison émane un esprit de spontanéité et de jeu. Elle est un peu évolutive, comme je pense qu’une maison devrait l’être. » Et pourtant, malgré ses évolutions, la demeure maintient son identité, celui d’un loft industriel de Tribeca, aux plafonds élevés et aux grandes fenêtres. Les objets qu’il rapporte de l’extérieur pour peupler cet espace constituent autant de bribes de lui-même et des relations qu’il a nouées à New York.

Beoplay A9 avec Assistant Google

White
3 000 $US
Beoplay A9 White 1

Beoplay A9 avec Assistant Google

White

Beoplay A9 White comes with Oak legs and White cover. Features Google Voice Assistant.

3 000 $US

loading...

Donner vie à un espace par des objets et tout un décor

Les plantes s’épanouissent au sein d’une collection excentrique de vases, disposés à travers le salon comme si la nature s’en était chargée elle-même. Bien qu’immaculé, le canapé couleur crème situé près de la fenêtre invite à prendre ses aises. Disséminées sur la collection de petites tables dépareillées alentour, les occasions de lectures intéressantes ne manquent pas. PJ accumule les objets et ornements offerts par ses amis, dans le cadre de partenariats de travail ou tout simplement parce qu’il les apprécie. « Lorsque j’aime quelque chose, je le rapporte à la maison. Et si l’objet ne convient pas, je le transmets à quelqu’un d’autre. » Son espace est donc, pour ainsi dire, vivant. La verdure luxuriante qui règne dans sa demeure ne fait « qu’apporter plus de vie et d’énergie » à l’atmosphère de son lieu de vie.

« La musique fait partie de votre intérieur, elle vous attire dans votre bulle, à l’abri du monde extérieur. »

Pieter Jan Mattan

loading...

Faire entrer la nature

En phase avec la façon dont il sature son espace d’organismes vivants, PJ utilise la musique et le son pour doter son espace industriel de qualités naturelles supplémentaires. Les soirs d’été, il ouvre les fenêtres et diffuse des chants d’oiseaux. L’ambiance sonore le transporte alors en pleine nature. « On peut tout à fait se trouver au beau milieu de Manhattan, mais avoir l’impression d’être dehors, à la campagne. C’est ça, le pouvoir de la musique. »

En plus d’utiliser des sons issus de la nature, chez lui, PJ passe de la musique toute la journée, définissant ainsi une atmosphère toute personnelle. Sans s’attacher particulièrement à un artiste ou à un genre, il se sent instantanément à l’aise tant que son système diffuse de la musique. « La musique fait partie de votre intérieur, elle vous attire dans votre bulle, à l’abri du monde extérieur. » Sa bulle (dominée par le côté organique) se juxtapose confortablement à la jungle de béton étendue qui attend à l’extérieur.